Les insectes utiles au jardin

Abeilles charpentière butinant un pois de senteur

 

Les insectes sont essentiels à la pollinisation de nombreuses plantes et pour l’équilibre de l’écosystème. Ces auxiliaires naturellement présents au potager sont des alliés précieux du jardinier en matière de lutte biologique. Il est important de créer des conditions favorables à leur venue dans votre jardin. Bannissez les produits chimiques, préférez les soins de jardinage écologique. N’hésitez pas à planter des fleurs indigènes pour les attirer, et à installer un hôtel à insectes.

 

Quels sont les insectes utiles au jardin ?

 

Abeilles solitaires et papillons : des pollinisateurs indispensables

 

L’Osmie cornue et l’abeille charpentière sont des espèces communes de nos jardins. Elles participent activement à la pollinisation des plantes et nourrissent leurs larves d’un grand nombre d’insectes nuisibles.

L’Osmie Cornue est une abeille solitaire dont la femelle mesure entre 1 à 1,5 cm. Son thorax noir et sa tête noire sont couronnés de 2 cornes et son abdomen est couvert de poils roux. Cette habituée des gîtes à insectes installe son nid dans les galeries de bois creux. Elle y dépose ses œufs et en condamne l’accès avec un bouchon de terre.

L’abeille charpentière est la plus grosse des abeilles. Elle n’est pas agressive. Au printemps, elle butine dans les lieux ensoleillés. Elle est facilement reconnaissable avec sa couleur noire métallisée et ses ailes bleutées.

 

Vous pouvez accueillir les abeilles solitaires en mettant à leur disposition des morceaux de bois creux ou des tiges de bambou. Elles apprécient les fleurs mellifères qui sont une excellente source de nectar, y compris pour les papillons

Bien qu’ils récoltent moins de pollen que les abeilles, les papillons butinent les fleurs du jardin et jouent un rôle important dans la reproduction des plantes. Il existe de nombreuses espèces de papillons en France mais leur population a fortement chuté en raison des pratiques agricoles et de l’urbanisation.

 

Papillon Petite Tortue sur une fleur de pissenlit

 

Des insectes prédateurs

Les guêpes sociales

Peu appréciées des humains à cause de leur venin douloureux, les guêpes sociales sont pourtant très utiles au jardin. En effet, un gros nid de guêpes peut consommer 3 000 mouches et chenilles par jour afin de nourrir leurs larves. Les adultes s'alimentent de produits sucrés, comme le nectar des fleurs ou le jus des fruits mûrs. Les plus connues sont le poliste gaulois, la guêpe germanique ou la guêpe commune. Elles s’installent naturellement dans les jardins en construisant des nids à l’aspect cartonné.

Les chrysopes

Petits insectes verts, jaunes ou rose, au corps mou et mince, les chrysopes sont dotées de grandes ailes transparentes et de longues antennes fines. La chrysope commune est friande de pucerons. Ses larves sont bien plus gourmandes et engloutissent entre 200 à 500 pucerons pour assurer leur développement. Une fois qu’elles ont nettoyé les cultures infestées, elles se réfugient sur les plantes sauvages, dans les arbres creux, les bâtiments non-chauffés ou à l’arrière des volets. Les adultes butinent les fleurs des haies et dans les massifs d’orties.

Chrysope sur une tige verte avec des pucerons

Les coccinelles

Elles sont facilement identifiables avec leurs rondeurs et leurs couleurs vives (rouge, noire, et même jaune). Carnivores, elles s’attaquent très rarement à vos plantations. Les proies des coccinelles sont les pucerons, les cochenilles, les psylles, les acariens, et même les jeunes chenilles. La coccinelle à sept points est redoutable pour limiter les pucerons présents sur les légumes et les fleurs ornementales.
Pour les attirer dans votre jardin, elles ont besoin d’un refuge composé de mousse et d’une épaisse couche de feuilles où passer l’hiver. En attendant l’arrivée des pucerons, elles se nourrissent du nectar des fleurs comme les pâquerettes ou ficaires.

 

Coccinelle à sept point sur des herbes hautes

 

 

L’hôtel à insectes


Aujourd’hui, les villes manquent cruellement de petits biotopes indispensables à la reproduction des insectes. Pour y remédier, vous pouvez installer un hôtel à insectes. Il permet de rassembler différents types d’abris au même endroit. Chaque bloc peut d’accueillir une espèce bien spécifique, par exemple :
 
  • Les bottes de tiges creuses pour les abeilles solitaires.

  • Les blocs de bois percés pour les osmies.

  • Les refuges à paille de bois raviront les chrysopes.

  • Les gîtes à fentes feront le bonheur des coccinelles ou des papillons.

JO0838-ruche-a-abeilles-interactive   Abri Pinta pour abeilles solitairesAbri à insectes Rondin

 

Tour à coccinelles interactiveHôtel à insectes Sun

JO0928-hotel-a-papillons 

 

Où installer l’hôtel à insectes ?

L’hôtel à insectes doit être placé dans un lieu ensoleillé, à l’abri du vent et de la pluie, façade orientée au sud/sud-est. Il doit être disposé à 20 à 30 cm du sol sur des briques ou des poteaux. Une fois installé, celui-ci restera en place été comme hiver.

Approfondir vos connaissances sur les insectes du jardin

Voici ci-dessous une sélection d’ouvrages pour vous permettre d’aller plus loin et en savoir plus sur les insectes utiles du jardin et la manière de les accueillir :

Couverture du livre Abeilles SauvagesCouverture les insectes en bord de cheminCouverture du petit guide entomo

Couverture du livre des insectes en villeCouverture du guide Insectes de FranceCouverture du livre 450 insectes

 

retour aux articlesS'inscrire à la newsletter

Mon panier

Article Prix Supprimer
Votre panier est vide
Appel à don Protégeons les martinets Adhésion, dons, abonnenments, refugesCréer votre refuge LPOOffrez un Chèque Cadeau LPO