En mars, j’observe les amphibiens !

Les amphibiens ou batraciens, sont étudiés en herpétologie comme les reptiles. Ressemblant, ils sont pourtant bien différents.

Les amphibiens sont nombreux, on compte près de 6 260 espèces au monde, mais seulement 39 en France métropolitaine. Ils se distinguent des reptiles par l’absence d’écailles mais aussi par leur évolution. Les petits naissent dans l’eau, sous forme de larves avec des branchies. A l’âge adulte, les branchies laissent place aux poumons pour vivre sur terre. Mais qui sont-ils ? Où vivent-ils ?

Couverture Guide Delachaux Amphibiens et ReptilesCouverture guide La vie des eaux douces

 

Dans la famille des amphibiens, je voudrais …

Les anoures, ces amours

La vaste famille des anoures est la plus présente en France. Elle regroupe les grenouilles et les crapauds. Ici point de prince charmant, ni de princesse. Les anoures se distinguent par leur absence de queue (an en latin se traduit par « sans » et oura par « queue » en grec). Mais ce n’est pas tout, ils ont tous de longues pattes arrière palmées, repliées sous leurs petits corps. Les petits anoures sont des têtards, ils vivent en milieu aquatique sous forme de larve. Ils sont présents dans le monde entier, sauf dans les régions polaires. Pour tout savoir sur les anoures, nous vous recommandons le livre « Grenouilles, crapauds et compagnie ».

Couverture livre Grenouilles, Crapauds et Cie avec une rainette

Non le crapaud, n’est pas le mâle de la grenouille !

La grenouille et le crapaud sont deux espèces bien différentes, il existe des grenouilles mâles et des crapauds femelles.

Comment les reconnaître ?

La grenouille se distingue par sa peau lisse. Pour reconnaître un crapaud, rien de plus simple, fiez-vous à l’aspect granuleux de sa peau, pleine de verrues et de pustules. Cette peau plus épaisse les protège de la déshydratation et des blessures. Certains crapauds, comme le crapaud commun, possèdent des glandes venimeuses pour éviter d’être mangé par les prédateurs (héron cendré ou renard roux).

Le saviez-vous ?

Les rainettes sont des petites grenouilles munies d’empreintes adhésives, pour pouvoir grimper aux arbres. Elles sont les seules, dans la famille des amphibiens à pratiquer l’escalade.

Seuls les mâles coassent et uniquement en période nuptiale pour attirer les femelles.

En France, vous pouvez observer les espèces suivantes, parmi les plus communes :

  • La rainette verte Hyla arborea
  • La grenouille verte Rana esculenta
  • Le crapaud commun Bufo bufo

Rainette Hyla arborea sur une branche photo prise par Nicolas_Macaire     Grenouille verte Rana esculenta dans l'eau, photo prise par Nicolas Macaire    Crapaud commun Bufo bufo dans la nature sur un lit de mousse, photo prise par Amaury_Louvet

Les urodèles, aux couleurs vives

La famille des urodèles est composée des salamandres et des tritons. Ils ressemblent à s’y méprendre au lézard avec leur capacité de régénérescence, leur corps long et leur longue queue, mais la ressemblance s’arrête là. En effet, la salamandre et le triton ont la peau lisse, alors que le lézard est couvert d’écailles. Nocturnes tous les deux, ils sortent la nuit pour se nourrir d’insectes, d’œufs et de larves.

Le triton, une petite bête méconnue

Le triton connaît deux phases au cours d’une année : une phase terrestre et une phase aquatique. En hiver, il va hiverner sur terre, sous un tas de feuille, sous des écorces, dans une cavité. Il sortira au printemps pour la reproduction, il cherche alors une mare profonde (80 cm à 1 m) et revêt alors une belle crête pour séduire sa partenaire.

Près d’une mare vous apercevrez :

  • Le triton crêté Triturus cristatus
  • Le triton palmé Lissotriton helveticus
  • Le triton marbré Triturus marmoratus

Triton mabré Triturus marmoratus sur une feuille morte photo prise par Nicolas Macaire

La salamandre tachetée

La salamandre tachetée est peu rapide, contrairement à son cousin le lézard, il lui est difficile d’échapper à ses prédateurs. Heureusement la nature est bien faite et la salamandre a une arme secrète redoutable : des glandes (parotoïdes), situées sous la peau, contiennent un venin peu toxique pour l’homme. Ses couleurs vives permettent aux prédateurs de les identifier comme dangereuses et non comestibles. La salamandre vit en forêt ou à l’orée de bois. Elle ira pondre ses larves dans des flaques d’eau superficielles. Elle ne sort que par temps humides. Ouvrez les yeux à la lisière des bois peut-être verrez-vous la discrète salamandre tachetée Salamandra salamandra, jaune et noir, ces tâches prennent différentes formes selon les lieux où elle se trouve.

Salamandre tachetee Salamandra salamandra dans la boue photo prise par  Gilles Bentz

Comment les accueillir chez vous ?

Vous l’aurez compris, les amphibiens aiment l’eau. Il leur faut donc un point d’eau non polluée. Ces dernières années la population des amphibiens est en recul du fait de la pollution des cours d’eau. Ils sont nombreux à périr sur les routes lors de la migration nuptiale.

Les amphibiens sont de précieux assistants pour le jardinier. Ils se nourrissent de petites bêtes friandes de vos plantations comme les chenilles, les limaces ou les cloportes

Voici quelques astuces pour les accueillir chez vous :

N’utilisez pas de produits phytosanitaires, ni d’engrais chimiques, ils se nourrissent d’insectes et peuvent s’empoisonner.

Manipulez soigneusement les pierres et autres pots abandonnés dans votre jardin, peut-être qu’une grenouille y a trouvé refuge.

Installez un gîte Frogiloo dans un lieu ombragé et frais de votre jardin, à même l’herbe au mois d’avril.

Abri à crapauds et grenouilles dans un jardin sur des pierres

Vous voulez construire une mare ?

Une mare est un lieu riche de vie pour les petits animaux des jardins. Son aménagement nécessite de la patience pour laisser la nature apprivoiser ce nouveau point d’eau.

Couverture livre J'aménage ma mare naturelle avec une grenouille sur une feuille de nénupharCouverture livre pédadogique Je Découvre la Mare

 

La mare doit avoir des berges en pente douce ou en espalier pour y faciliter l’accès. Vous pouvez y installer une rampe anti noyade, pour permettre aux petits visiteurs d’en sortir facilement. Une partie devra être profonde (1m50 maxi) pour le bien-être de ses occupants. Un tel aménagement protège votre mare du gel hivernal.

Grenouille remontant la Rampe antinoyade

Votre mare pourra être en argile, cette solution plus respectueuse de la nature, demande plus de temps d’installation qu’une mare réalisée avec une bâche en plastique. Nous vous déconseillons de mettre des poissons dans votre mare, ils ne s’entendent pas toujours avec les batraciens. Pour le remplissage l’idéal est d’attendre l’eau de pluie ou de puiser l’eau d’un puits. Nous vous recommandons de prélever un peu d’eau d’une mare voisine pour favoriser le développement de l’écosystème de votre mare.

Voici notre sélection spéciale amphibiens, ouvrez grand les yeux peut-être croiserez-vous une jolie rainette.

Magnet Grenouille verte  

   Carte postale Grenouilles tritons et salamandres - amphibiens

Sources :

Découvrez l'article sur le crapaud commun publié dans la revue l'Oiseau Mag n°129.

 

Couverture livre A la rencontre des ampphibiens avec une salamandreCouverture Guide herpéto avec une tortue terrestre, un caméléon, des lézards

 

Couverture guide La vie des eaux doucesOiseaux mag 129 article sur les mares et le crapaud commun

retour aux articlesS'inscrire à la newsletter

Mon panier

Article Prix Supprimer
Votre panier est vide
Adhésion, dons, abonnenments, refugesCréer votre refuge LPOOffrez un Chèque Cadeau LPO