En décembre, j’observe la sittelle torchepot

Sittelle Torchepot sur un tronc d'arbre.

Photo prise par Fabrice Cahez

La sittelle torchepot Sitta europaea est un oiseau équilibriste. En effet, elle se déplace agrippée le long des troncs d’arbre de haut en bas. On la voit souvent sur les mangeoires en hiver.

Que savons-nous sur cet oiseau renversant ?

Cette jolie acrobate trapue mesure 14 cm pour un poids de 20 à 25 g. Elle fait partie de la famille des sittidés et compte 2 cousines européennes :

  • La sittelle corse Sitta whiteheadi, petite avec un plumage couleur crème sur le ventre. 

  • La sittelle de Neumayer Sitta neumayer présente en Grèce et dans les Balkans.

Comment la reconnaître ?

Elle est un peu bâtie comme le martin-pêcheur d’Europe avec son long bec pointu, son plumage gris-bleu et orangé dessous. Mais la ressemblance s’arrête là !

Sittelle torchepot avec une baie dans son bec sur un tronc d'arbre

Photo prise par Fabrice Cahez

Chez la sittelle torchepot, le mâle et la femelle sont identiques. Son regard est souligné d’un joli trait de crayon noir. Elle est dotée de larges ailes arrondies et d’une courte queue. Et son bec en forme de dague fait d’elle une excellente chasseuse de chenilles et d’insectes du bois mort.

Avez-vous vu la grosseur de ses pattes ?

Elles sont disproportionnées par rapport à son petit corps. Puissantes, elles lui permettent d’escalader les troncs et les branches d’arbres dans tous les sens tout en restant solidement agrippée.

Son chant aigu est un enchaînement rapide de « chou-huit » qui lui sert de cri d’alerte.

Où vit-elle ?

La sittelle torchepot est présente dans toute l’Europe. Elle aime les lieux arborés et les grands arbres. Vous l’apercevrez donc dans les forêts, les bois, les parcs arborés et les vergers. Il est rare de la voir en centre-ville.

Mode de vie de la sittelle torchepot

Ce petit oiseau territorial vit seul ou en couple. Il lui arrive de faire équipe avec les mésanges pour trouver de la nourriture. En revanche, elle n’hésitera pas à les chasser une fois qu’elle aura trouvé un point de ravitaillement.

Reproduction

La saison des amours a lieu de mars à juin. La sittelle torchepot est un oiseau semi-cavernicole qui niche dans un trou, une crevasse d’arbre souvent un ancien nid de pic.

Le saviez-vous ? La sittelle torchepot a des talents en maçonnerie ! Elle utilise de l’argile mélangée à de la salive pour réduire l’entrée de son nid. En séchant la boue durcit et la sittelle sera la seule à pouvoir accéder à son nid. Maline, elle utilise de la résine pour éloigner les prédateurs de son nid.

Les vieux arbres se raréfiant, elle niche aussi dans les nichoirs. Vous pouvez donc lui proposer un nichoir au trou d’envol de 32 à 34 mm qui sera installé sur le tronc d’un arbre à feuilles caduques (chêne, tilleul, marronnier…). Il devra être fixé à 2,50 m du sol minimum.

Nichoir Ecobest 32 mm pour sittelle torchepotNichoir en bois avec une plaque de protection en métal pour sittelle torchepot

Une fois le nid installé, la femelle y pondra en moyenne 6 à 8 œufs blancs tachetés de brun, de rouge, de gris et les couvera pendant 14 à 18 jours. Les oisillons quitteront le nid au bout de 19 à 28 jours. Un couple peut avoir 1 à 2 nichées par an.

Qu’y a-t-il au menu de la sittelle torchepot ?

Comme de nombreux passereaux, la sittelle change de régime alimentaire au rythme des saisons.

  • Au printemps et en été, elle se nourrit essentiellement d’insectes, d’araignées, de petits escargots qu’elle trouve sous l’écorce des arbres. Elle doit aussi nourrir ses petits qui sont friands de protéines.

  • En hiver, elle se régale de baies sauvages, de fruits à coques et de victuailles présentes sur les mangeoires.

Pour l’attirer, disposez des graines de tournesol et/ou des cacahuètes dans une mangeoire, installée à proximité des arbres.

Zoom sur les cacahuètes décortiquées Silo contenant des cacahuètes  

Mangeoire antique 2 en 1 graines + pain de graisse   Zoom sur les graines de tournesol avec leur coquille

Vous pouvez également lui proposer des pains et des cylindres de graisse, elle pourra s’y accrocher comme sur un arbre.

Cylindre géant aux vers de terre pour les sittelles torchepotsDistributeur cylindre de graisse déco pour sittelle torchepotCylindre de graisse aux noix pour sittelle torchepot

 

Pain de graisse aux fruits secs pour sittelle torchepotMangeoire pour pains de Graisse pour sittelle torchepotPain de graisse au tournesol pour sittelle torchepot

Offrez-lui des fruits à coques comme les noix, les noisettes ou les cônes de pin, dans leur coquille. Intelligente, elle utilise l’écorce des arbres comme un étau et frappe la coquille avec son bec afin de la briser.

N’oubliez pas de lui proposer un point d’eau pour se désaltérer et nettoyer son plumage. Retrouvez notre article sur l'eau et les oiseaux.

Abreuvoir imitation roche   Abreuvoir shenstone posé sur le sol.

Vous êtes fasciné par les sittelles ? Retrouvez-la ici :

Mobile à monter en forme de sittelle torchepot    Carte postale illustrée d'une sittelle torchepot

retour aux articlesS'inscrire à la newsletter

Mon panier

Article Prix Supprimer
Votre panier est vide
Offre de remboursement Zeiss Terra ED Adhésion, dons, abonnenments, refugesCréer votre refuge LPOOffrez un Chèque Cadeau LPO