Accueillir et protéger la vie sauvage dans son jardin

Hérisson dans un jardin

La belle saison est synonyme de l’émergence de la nature. C’est une période de haute activité pour les petits animaux sauvages et les plantes. C’est la saison de reproduction pour la plupart d’entre eux. Il faut alors construire un nid pour accueillir les petits et ensuite les nourrir. Certains animaux sortent également d’hivernation ils vont faire le plein d’énergie. Vous l’aurez compris tout ceci entraîne une vaste agitation. Il n’est pas rare de retrouver dans son jardin des petits animaux blessés.

Nous allons vous livrer des conseils pour les héberger durant cette période de haute activité.

Faire de son jardin un lieu propice

Le jardin est un endroit plein de vie où vous pouvez observer les passereaux, les insectes et les petits mammifères comme le hérisson d’Europe, le loir gris … Votre jardin peut devenir un véritable havre de paix propice à la vie sauvage, moyennant quelques règles de bonne conduite. Voici comment favoriser la venue de la petit faune :

  • Créez des petits biotopes : ce sont des petits milieux naturels où vivent les êtres vivants. Cela peut-être un îlot d’herbes folles, un tas de bois, un muret de pierres sèches, une mini-mare, une haie champêtre

  • Utilisez des fleurs indigènes locales, utiles au jardin. Les fleurs nectarifères et aromatiques sont particulièrement appréciées des insectes butineurs (papillons, abeilles…). Certaines lianes, comme le lierre ou la glycine, offrent des cachettes idéales pour le pouillot véloce ou le troglodyte mignon qui pourront y construire un nid.

  • Créez une mare naturelle, ce milieu aquatique fera la joie des amphibiens, des oiseaux et des petits mammifères qui viendront s’y désaltérer. Nous vous recommandons d’être vigilants quant au risque de noyade. Des pentes douces et une petite planche à demi- immergée leur permettront d’en sortir facilement.

  • Laissez des points de passage dans votre jardin, un jardin enclavé empêche la faune au sol de circuler librement.

  • Passez au jardinage écologique en bannissant les pesticides. En janvier 2019, leur usage sera définitivement interdit dans les jardins des particuliers, c’est donc le bon moment pour changer vos pratiques !

  • Installez des abris pour la faune, gîtes à hérisson, à chauves-souris, nichoirs pour les oiseaux, hôtels à insectes …

  • Prenez garde aux cavités pièges. Une cavité peut–être un poteau, une gouttière, une cheminée, un trou d’eau … Pour éliminer ce danger il suffit de retourner les récipients et de grillager certaines cavités. Avant de fermer la cavité, assurez-vous qu’il n’y ait pas d’occupants.

Accueillir et protéger les oiseaux

L’observation des oiseaux apporte du bien-être ! On aime les observer et entendre leurs chants mélodieux. Saviez-vous que les espèces d’oiseaux insectivores, comme les mésanges, limitent efficacement les chenilles dévoreuses et autres parasites ?

  • Installez des nichoirs, à partir du mois d’avril, les oiseaux viendront y pondre des œufs vous aurez alors la joie d’accueillir de nouveaux amis ailés.

Nichoir Multi espèces le Tyrol posé sur un mur en bois

  • Proposez-leur un point d’eau, ils s’y désaltéreront et nettoieront leur plumage. Aux beaux jours, il est important d’alimenter régulièrement le point d’eau, surtout par forte chaleur.

Abreuvoir à suspendre en terre cuite bleue

  • Prenez garde aux chats et autres prédateurs. Le chat « joue » instinctivement avec les oiseaux. De nombreuses solutions existent pour tenir le chat à l’écart des lieux fréquentés par les passereaux. Ces dispositifs permettent également de tenir d’autres prédateurs à distance, comme la fouine, l’écureuil roux

Manchon de protection anti-prédateurs fixé sur un arbre en dessous d'un nichoir

  • Signalez les surfaces vitrées, les oiseaux ne les identifient pas comme des obstacles. Un oiseau peut heurter une fenêtre ou une baie vitrée en volant car il ne voit que le paysage qui s’y reflète. Le choc est bien souvent fatal. Les dispositifs anticollisions permettent de matérialiser les surfaces vitrées. Fabriquez vos propres stickers anticollisions avec ces nouveaux kits réalisés par la LPO.

kit créatif anti-collisions en situation sur une baie vitréekit créatif anti-collisions grenouille nichoir fleur écureuil dans sa boite

La LPO conseille de nourrir les oiseaux uniquement en hiver, de mi-novembre à fin mars au plus tard. Il est préférable d’arrêter progressivement. Aux beaux jours les oiseaux des jardins trouvent facilement les ressources nécessaires pour subvenir à leurs besoins : la plupart d’entre eux passent d’un régime alimentaire granivore à insectivore.

Accueillir et protéger les insectes

Les insectes sont essentiels au jardin. Ce sont eux qui pollinisent les fleurs, les arbres et permettent d’avoir de belles récoltes. Il est urgent d’agir, face à leur inquiétante disparition. Voici quelques conseils pour les accueillir et les protéger :

  • Bannissez les pesticides et autres produits phytosanitaires chimiques. De nombreuses solutions naturelles existent pour prendre soin de votre jardin, sans nuire aux insectes.

  • Semez des prairies fleuries avec des fleurs nectarifères attractives, comme le coquelicot, la bourrache, le bleuet

  • Installez des gîtes à insectes, ils s’y reproduiront, s’y abriteront du mauvais temps, certains y passeront l’hiver. L’hôtel à insectes doit être posé à 30 cm du sol (pour éviter l’humidité), au Sud / Sud-Est, à l’abri des vents dominants et des curieux.

Ruche à abeille interactive posée au milieu des fleurs

  • Créez des zones refuges en tonte tardive avec des herbes folles, des branchages ou des feuilles mortes. Les insectes s’y cacheront des regards indiscrets.

Accueillir et protéger les petits mammifères

Les petits mammifères n’ont pas une vie de tout repos. Ils sont souvent traqués par les chats et victimes de la route. Pourtant comme les oiseaux et les insectes ils aiment la vie dans les jardins. Ils y trouvent de la nourriture et un lieu où s’abriter. Voici quelques astuces pour les accueillir :

Installez un petit tas de bois, il servira d’abri pour le hérisson d’Europe  et autres petits rongeurs (mulots, muscardins…).

Laissez des lieux de passage (un passage de 30 x 30 cm suffira) d’un jardin à l’autre, ils pourront alors circuler en toute liberté.

Installez un gîte à hérisson pour l’hiver. Mettez-le dans un lieu calme où personne ne viendra le déranger comme le dessous d’une haie champêtre, un tas de branchage, un coin calme du jardin.

Installez un gîte à écureuil, en été il s’y cachera avec sa portée. En hiver, il sera protégé du froid. Placez-le à une hauteur de 3 à 6 m et légèrement incliné pour protéger des intempéries et des prédateurs. Optez pour un arbre éloigné de l’agitation humaine et disposez-le le plus haut possible.

Gîte pour écureuil roux en bois

Installez un gîte à chauve-souris, elles s’y reposeront en journée. Elles aiment la chaleur, orientez le nichoir au sud en plein soleil. Il doit devra être fixé à 2 ou 3 mètres du sol, hors de portée des prédateurs.

Gite à chauve souris en bois couleur gris anthracite, posé sur un mur en pierres apparentes

Logo du programme faune en détresse de la LPO bleu ciel et blanc

Toutes ces solutions permettent d’offrir l’hospitalité aux petits animaux sauvages. Si vous trouvez un animal blessé, prenez contact avec notre service « Faune en détresse ». Vous obtiendrez de précieux conseils pour lui venir en aide. Dans le cas de blessures graves, déposez l’animal dans le centre de sauvegarde le plus proche de chez vous.

Le saviez-vous ? En période de reproduction il arrive de trouver de jeunes oiseaux tombés du nid, pas forcément blessés. Ils quittent progressivement le cocon familial pour « voler de leurs propres ailes ». Les parents gardent un œil sur eux et poursuivent le nourrissage. Mais que faire ? Ne le touchez pas ! C’est la règle de base. Restez à l’écart et surveillez si le nourrissage reprend. Si au bout d’une heure les parents ne sont pas venus le récupérer alors contactez un centre de sauvegarde.

retour aux articlesS'inscrire à la newsletter

Mon panier

Article Prix Supprimer
Votre panier est vide
2020 année du hérisson avec la LPO Adhésion, dons, abonnenments, refugesCréer votre refuge LPOOffrez un Chèque Cadeau LPO