A l'affût de la nature !

Affût V5 ouvert sur l'extérieurLa photographie animalière vous fascine et vous vous demandez comment faire des clichés de la faune sauvage dignes d'un magazine animalier ?

La majorité des photographies demandent des heures d’observation et de patience. Voici quelques conseils et une présentation de matériels adaptés pour capturer la nature furtive sur papier glacé.

Règle d’or : toujours respecter la nature !

Tout d'abord, il est indispensable de respecter l’écosystème de l’animal que vous voulez photographier. Les règles primordiales sont :

  • N’installez pas votre affût n’importe où, renseignez-vous auprès des autorités compétentes (comme l’ONF ou la collectivité territoriale où se situe le lieu d’observation) pour éviter tout malentendu. 

  • Ne débroussaillez jamais un lieu pour dégager votre champ de vision.

  • Si vous observez de jeunes oiseaux, veillez à vous tenir à distance du nid afin de ne pas effrayer les parents et nuire au nourrissage.

  • Enfin, ne laissez jamais aucun déchet ni trace de votre passage.

Préparer votre séance d’affût

L’affût est bien différent de l’observation ponctuelle en balade. il demande préparation et patience afin d’être au plus près de l’animal. Gardez à l’esprit que l’homme représente une menace pour les animaux sauvages. Voici quelques conseils afin de commencer dans de bonnes conditions :

  • Effectuez un premier repérage en identifiant les éventuelles traces de visites animalières (comme les couchettes de feuilles ovales des chevreuils…). L'ouvrage « Identifier les traces des animaux » sera le compagnon idéal pour reconnaître ces indices.

    Livre Identifier les traces d'animaux

  • Choisissez le bon horaire. Les mammifères sont plus actifs la nuit. Préférez le lever et le coucher du soleil pour les oiseaux. En revanche, la journée n'est pas propice aux belles rencontres !

  • Pensez photographie, certains éléments sont essentiels pour faire un beau cliché comme la luminosité, les angles de vue, l’arrière-plan… ne laissez rien au hasard !

  • Installez votre matériel en plusieurs temps ! Vous trouveriez étrange de voir un affût à votre réveil dans votre jardin. Eh bien, il en est de même pour la faune. Installez votre affût progressivement dans le paysage, ainsi, il ne sera pas perçu comme une menace.

Quel matériel choisir ?

Les plus chanceux opteront pour un affût naturel fait de branchages et de feuilles, si l’environnement s’y prête, pour les autres, il faudra vous équiper.

Filet de camouflage installé dans un boisJamais sans votre filet

Léger et facile à transporter, le filet est incontournable pour vous cacher en un clin d’œil et approcher votre « modèle » en toute discrétion. Parfaitement adapté pour l’observation dans un lieu ouvert, comme un champ, afin d'éviter tout problème d’accrochage, notre filet de camouflage existe en trois dimensions :

Par temps de pluie, n'hésitez pas à adopter le poncho de camouflage, pour ne faire qu’un avec la nature. Cette protection laisse vos mains libres pour votre matériel. Ces deux équipements sont idéals pour des observations de courte durée.

Personne en affût avec le poncho de camouflage

Une tente d’affût pour les longues observations

Les tentes d’affût sont de petits abris dans lesquels vous pourrez vous cacher assis ou couché.

C’est le cas de la tente d’affût Hokki, vous y serez allongé au ras du sol à la hauteur des oiseaux.

Affût hokki installé au bord de l'eau

Les affûts Tragopan V5 et V+ permettent de vous cacher confortablement avec votre matériel sur un trépied. Plus léger, l’affût V5 ravira les itinérants avec son installation rapide en pop-up. Doté d’un double toit, il limite la stagnation de l’eau en cas de pluie et la condensation. L’affût V+ est légèrement plus grand.

Affût V+ installé en pleine nature   Affût V5 installé dans la nature

 

Tous les affûts sont en tissu synthétique étanche avec des motifs réalistes pour se fondre dans le paysage.

Le saviez-vous : le motif est très important pour vous dissimuler. Aussi, choisissez la couleur de votre équipement en fonction du lieu où aura lieu l’observation (blanc pour la neige, marron-vert en forêt …).

Chaque tente est dotée de petites fenêtres qui s’ouvrent discrètement sur la nature. Il existe de nombreux accessoires pour vous fondre davantage dans la nature. 

Une chaise pour une observation confortable

Vous l’aurez compris vous allez passer de longues heures à l’affût du moindre mouvement. Alors prenez garde à votre position ! La chaise Koklass V2 permet une installation confortable dans votre affût ou bien pour vous dissimuler sous un filet. Attention au sommeil, sournois, il arrive sans prévenir et peut vous faire rater un beau cliché !

Chaisse Koklass v2 Dépliée dans un bois   

Des accessoires pour plus d’efficacité

Le manchon de camouflage s’adapte sur une tente d’affût pour camoufler votre objectif.

Manchon de camouflage fixé sur un affût

Les gaffeurs et les rubans adhésifs sont à apposer sur votre matériel d’observation pour le fondre dans l’environnement. Ainsi équipé, vous allez pouvoir commencer votre shooting nature !

Livre Photographier les oiseaux en numériquePhotographier les oiseaux en numérique

La photo animalière et plus particulièrement celle des oiseaux n’est pas une chose aisée. Elle demande de la rigueur pour photographier ces êtres craintifs et furtifs.

Trois photographes animaliers et professionnels ont regroupé tous leurs conseils dans le livre « Photographier les oiseaux en numérique ». Vous y trouverez des astuces sur :

  • L’équipement photographique

  • Les techniques de photo (prise de vues, mise au point …)

  • Le comportement des oiseaux pour les comprendre et les attirer

  • La maîtrise de l’environnement (la lumière, angle, cadrage …)

  • La mise en valeur et la promotion de vos clichés.

Un dernier conseil avant de partir : soyez muet comme une carpe et immobile comme une statue. Le moindre bruit (l’ouverture de votre sac, l’emballage de votre encas …) et le moindre mouvement brusque pourront trahir votre présence, et ce, même si vous avez l’affût le moins visible au monde.

Armez-vous de patience, de votre appareil photo, de votre équipement et partez à l’affût de la nature ! N’oubliez pas de vous munir de jumelles ou d’une longue-vue.

Retrouvez l’article « Pour shooter heureux shootons cachés ! » dans l’Oiseau Magazine n°131.

retour aux articlesS'inscrire à la newsletter

Mon panier

Article Prix Supprimer
Votre panier est vide
2020 année du hérisson avec la LPO Adhésion, dons, abonnenments, refugesCréer votre refuge LPOOffrez un Chèque Cadeau LPO