En février, j’observe la mésange charbonnière !

Mesange charbonniere prise par JJ_Carlier sur une branche

Les mésanges charbonnières (Parus major) sont nombreuses à avoir afflué dans nos contrées cet    hiver. Que savons-nous de cette grosse mésange ? La mésange charbonnière est bien plus grosse que sa cousine noire. Avec une taille de 14 cm pour 16 g, elle est bel et bien la plus grande des mésanges européennes.

Comment la reconnaître ?

La mésange charbonnière se distingue surtout par sa taille et sa tête noire charbon, qui lui confère un air de mineur. Elle est dotée de belles joues blanches, d’une écharpe et d’une cravate noire, entourée de jaune. Ses ailes sont teintées de bleu et son dos est verdâtre. Le mâle se distingue de la femelle par une cravate plus large et plus longue et le ventre jaune plus vif.

Son chant bisyllabique est  un « ti-tu ti-tu ti-tu » qui peut être entendu à une centaine de mètres. Elle peut émettre plus de 40 sons différents. Comme les humains, la mésange charbonnière possède des accents régionaux ! Celles du nord a un accent ch’ti, plus grave !

 

Où pouvez-vous la voir ?Mesange charbonniere par JJ_Carlier sur un arbre mort

Sédentaire, la mésange charbonnière française est très attachée au territoire où elle vit. Les jeunes ne partent qu’à une dizaine de kilomètres de leur lieu de naissance. Toutefois, il n’est pas rare de rencontrer des voisines nord-européennes, elles fuient le froid de l’hiver et se réfugient au sud de l’Europe.

Cet agile acrobate aux longues pattes aime les feuillages, les bosquets, les buissons et les parcs. Il est donc fréquent de la voir dans nos jardins. Très répandues en Europe, elles sont près de 5 millions en France et protégées par la loi, comme la majorité des passereaux.  

Mode de vie

La mésange charbonnière affectionne un territoire de quelques hectares qu’elle défend, plus particulièrement en période de reproduction. Elle change de mode de vie et de nourriture en fonction des saisons. Durant l’hiver, elle vit en groupe près des mangeoires à la recherche de graines. A la période de nidification, elle vit en couple et se nourrit d’insectes et de chenilles. La mésange charbonnière peut vivre de 3 mois à 11 ans.

La saison des amours

La saison des amours débute dès la fin du mois en mars en France. La femelle construit le nid de brindilles et de mousse dans une cavité, le mâle l’accompagne en chantant. Elle y pond entre 6 à 12 œufs et les couve pendant 2 semaines. Les mésanges peuvent avoir deux nichées par an.

Les jeunes vont passer 3 semaines dans le nid, ils sont nourris d’insectes. Durand cette période les parents s’absentent souvent pour rechercher de la nourriture. Les oisillons sont donc des proies faciles pour les prédateurs comme la fouine, l’écureuil ou la pie.

Astuce : la mésange charbonnière adore les nichoirs de type « boîte-aux-lettres » ! N’hésitez pas à en installer dès février pour accueillir une nichée !

Nichoir Grand Luxe en bois avec un toit en zingNichoir le Colombier sur un mur de pierre et de lierreNichoir mesange en Kit en bois

 

Qu’y a-t-il au menu de la mésange charbonnière ?

Comme de nombreux passereaux la mésange charbonnière change de repas au gré des saisons. N’oubliez pas de leur proposer un point d’eau, où elles pourront se désaltérer et nettoyer leur plumage.

Un menu granivore en hiver s’il vous plait !

L’hiver est une période très rude pour les oiseaux. En une nuit la mésange charbonnière peut perdre 10% de son petit poids! Notre petite acrobate passe les ¾ de son temps à chercher de la nourriture en hiver. Vous pouvez donc facilement l’observer en disposant des mangeoires et une alimentation saine riche en lipides. Les mésanges se rassemblent souvent autour des mangeoires pour créer un effet de groupe. Elle aime chercher des graines au sol et raffole aussi des boules et pains de graisses auxquels elle peut se suspendre. Veillez à bien retirer les filets des boules de graisse pour leur sécurité.

Mésange charbonnière picorrant sur la Mangeoire AcrobatePain de graisse aux cacahuètes pour oiseaux

 

Anneau en métal avec Boules Graisse pour les oiseauxSeau de boules LPO

 

Mésanges charbonièressur le silo à cacahuètes avec un pic epeicheCacahuètes decortiquées pour les oiseaux

 

Silo à graines Ring Pull Pro 54 cm en verreMélange Bio grain de vie sac en kraft

 

Un menu insectivore au printemps et en été s’il vous plait !

Aux beaux jours arrive la période de reproduction. Les jeunes ont besoin de force et de protéines pour leur croissance. Alors les parents vont partir à la recherche d’insectes, ils se nourrissent essentiellement de larves, de vers et de chenilles. Ce qui tombe bien puisque le pic d’abondance des chenilles a souvent lieu au moment où les jeunes ont grand faim.

Le saviez-vous ?

Les mésanges charbonnières et bleues sont d’excellentes ouvrières agricoles ! En effet, elles raffolent d’insectes et débarrassent les cultures sans rechigner. Les exploitations en agriculture raisonnée ou bio recourent souvent à leur service en installant des nichoirs auprès des champs. Un couple pourrait capturer entre 7000 et 8000 chenilles en 3 semaines. Un traitement efficace et respectueux de l’environnement !

 

Vous êtes fasciné par les mésanges ? Pour aller plus loin, nous vous proposons ce livre très complet.

Vous aimerez aussi :

Appeau Mésange Charbonnière en métal et buis  Carte postale Mésange CharbonnièrePeluche sonore Mésange charbonnière 

 

Mug Mésange CharbonnièrePeluche mini Mésange charbonnière noire jaune blanche bleue verte  Puzzle avec 6 oiseaux dont mésange charbonnière, martin-pêcheur, pic-épeiche, chardoneret élégant

 

Source :

Livres :

Couverture livre Les mésanges avec une mésange charbonnière   Guide des Oiseaux De Nos Jardins

retour aux articlesS'inscrire à la newsletter

Mon panier

Article Prix Supprimer
Votre panier est vide
2020 année du hérisson avec la LPO Adhésion, dons, abonnenments, refugesCréer votre refuge LPOOffrez un Chèque Cadeau LPO